Délai diagnostique du paludisme d’importation de l’enfant : étude rétrospective dans trois centres hospitaliers universitaires français / Béatrice de Pracontal ; [sous la dir. de] Elise Launay

PPN : 234719877Main Author : Pracontal, Béatrice de (1990-....) Coauthor : Launay, Elise (1978-....) Coauthor : Université de Rennes 1Coauthor : Université Bretagne LoirePublication : 2018National number thesis : 2018REN1M182Thesis note : Thèse d'exercice : Médecine : Rennes 1 : 2018Reproduction as : Délai diagnostique du paludisme d’importation de l’enfantSubject - Topical Name : Paludisme -- Chez l'enfant -- Diagnostic | Délais d'attente (médecine) | Soins médicaux -- Évaluation | Qualité, accès, évaluation des soins de santé -- Dissertation universitaire | Retard de diagnostic -- Dissertation universitaire | Paludisme -- Enfant -- Dissertation universitaire | Délai jusqu'au traitement -- Dissertation universitaire Subject : Thèses et écrits académiques Online access : https://ged.univ-rennes1.fr/nuxeo/site/esupversions/341233c5-0f61-40e7-aaa7-27fcffadaa89. Accès en ligne. Document type : Thèse ou mémoire List(s) this item appears in: Paludisme | BUVS paludisme 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
En ligne Bibliothèque numérique
En ligne
Available
Total holds: 0

Thèse soutenue à Rennes 1 sous le sceau de l'Université Bretagne Loire

Titre provenant de la page du titre du document électronique

Thèse confidentielle jusqu'en décembre 2019

Bibliogr. f. 29-30 ( 24 réf.)

Thèse d'exercice Médecine Rennes 1 2018

Le paludisme d’importation est en hausse sur la dernière décennie en France. Selon le centre national de référence, le délai diagnostique reste élevé avec une médiane de 3 jours mais les données spécifiques et récentes restent rares en pédiatrie. L’objectif de notre étude était d’évaluer le délai diagnostique entre les premiers symptômes et la réalisation du diagnostic par frottis sanguin goutte épaisse des patients de moins de 18 ans présentant un paludisme d’importation dans 3 centres hospitaliers universitaires français à Nantes, Rennes et Brest et de rendre compte de la part patient et de la part médecin dans ce délai ainsi que la fréquence du retard diagnostique, défini par un délai total supérieur à un jour. Les objectifs secondaires étaient d’évaluer le délai thérapeutique, l’association entre sévérité et délai diagnostique ainsi que les déterminants généraux du délai médian. Etude épidémiologique, observationnelle, descriptive, multicentrique et rétrospective sur 4 ans de janvier 2014 à décembre 2017. Tous les patients de moins de 18 ans présentant un diagnostic parasitologique de paludisme d’importation à Plasmodium falciparum ont été inclus. Le délai diagnostique médian du paludisme d’importation en pédiatrie était de 2,5 jours [Ecart interquartile -EIQ- 1 ; 5]. Le délai diagnostique patient médian était de 2 jours [EIQ 1 ; 4] et le délai diagnostique médecin médian de moins de 1 jour (0 jour [EIQ 0 ; 1]). Quatre-vingt-quinze pourcents de la population étudiée, soit 59 patients, étaient pris en charge avec un retard diagnostique. Les accès graves concernaient 18% (11/62) des patients. Le délai diagnostique médian total des patients hospitalisés en réanimation était de 6 jours [EIQ 5 ; 14] et de 2 jours [EIQ 1 ; 4] pour ceux hospitalisés dans les autres unités (p=0,02). Le délai diagnostique était significativement plus court lorsque la première consultation était hospitalière (p=0,04). Le délai diagnostique du paludisme d’importation dans notre étude restait long avec une médiane de 2,5 jours principalement du fait d’un délai de recours aux soins trop long. Ce délai était significativement associé à un risque plus élevé d’admission en réanimation. La réduction du délai passe par une meilleure information des familles et par une orientation systématique aux urgences des enfants fébriles en retour de voyage.

Imported malaria in France has increased over the past decade. According to the national reference center, time-to-diagnosis remains high with 3 days median but recent specific data in pediatrics is scarce. Study objective was to assess time-to-diagnosis from first symptoms to diagnosis obtained by finding Plasmodium trophozoites in thick and/or thin blood smears in patients under 18 years old with imported malaria in 3 French university hospitals: Nantes, Rennes and Brest. To analyze patient and doctor contribution to delay as well as the frequency of late diagnosis, defined as a delay longer than one day. Secondary objectives were to assess the therapeutic delay, correlation between severity and diagnostic delay together with the general determinants of median delay. Epidemiological, observational, descriptive, multicenter and retrospective 4-year long study from January 2014 to December 2017. All patients under 18 years old with a parasitological diagnosis of Plasmodium falciparum imported malaria were included. The median diagnostic delay of imported malaria in children was 2,5 days (range 1; 5). The median patient diagnostic delay was 2 days (range 1; 4) and the median doctor diagnostic delay was less than 1 day (range 0 ;1). Ninety-five percent of the studied population, i.e. 59 patients, were case-managed with late diagnosis. Severe cases concerned 18% (11/62) of the patients. The median time-to-diagnosis of patients admitted to pediatric intensive care units was 6 days (range 5; 14) and 2 days (range 1 ; 4) for those admitted to other wards (p=0,02). Time-to-diagnosis was significantly shorter when the first consultation was in a hospital (p=0,04). Time-to-diagnosis of imported malaria in our study remained long with a median of 2,5 days, mainly due to patients’ delaying medical consultation. Such delay was significantly correlated with higher risk of ICU (intensive care unit) admission. Rapid case-management requires families to be better informed of risks and systematic ER case-management of all pyretic children returning from endemic malaria areas.

Fichier PDF ( 0,7 Mo)

Un logiciel capable de lire un fichier au format : application/pdf

 

Powered by Koha