Apport de le PCR dans le diagnostic biologique du paludisme à Rennes [Texte imprimé] / Mohamed-Yassine Kaabar ; [sous la dir. de] Florence Robert-Gangneux

PPN : 175407592Main Author : Kaabar, Mohamed-Yassine (1986-....) Secondary author : Robert-Gangneux, FlorenceSecondary author : Université de Rennes 1Secondary author : Université européenne de BretagnePublication : 2013Description : 1 vol. (87 f.) : ill. en noir et en coul. ; 30 cmNational number thesis : 2013REN1P069Thesis note : Thèse d'exercice : Pharmacie : Rennes 1 : 2013Thesis note : Mémoire de Diplôme d'Études Spécialisées : Biologie médicale : Rennes 1 : 2013Subject - Topical Name : PCR (génétique) -- Thèses et écrits académiques | Paludisme -- Thèses et écrits académiques | Biologie moléculaire -- Thèses et écrits académiques | Biologie moléculaire -- Dissertations universitaires | Paludisme -- Dissertations universitaires | Réaction de polymérisation en chaîne -- Dissertations universitaires Document type : Thèse ou mémoire List(s) this item appears in: BUVS paludisme 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Exclu du prêt BU Centre
BU Centre - Dépôt Villejean Santé
371100/2013/69 (Browse shelf) Not for loan 1051996685
Prêt normal BU Villejean Santé
BU Villejean Santé - Magasins Thèses et mémoires
371100/2013/69/D (Browse shelf) Available 1051996692
Total holds: 0

Thèse soutenue à Rennes 1 sous le sceau de l'Université Européenne de Bretagne

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 81-87 (106 réf.)

Thèse d'exercice Pharmacie Rennes 1 2013

Mémoire de Diplôme d'Études Spécialisées Biologie médicale Rennes 1 2013

Le paludisme est la maladie parasitaire responsable du plus grand nombre de décès annuels. Son diagnostic biologique repose actuellement sur des méthodes microscopiques, frottis mince et goutte épaisse, qui nécessitent une expertise technique. Les tests de diagnostic rapide, de type immunochromatographie, ont des performances variables mais peuvent se révéler utiles bien que manquant de sensibilité pour les espèces autres que Plasmodium falciparum. Ces techniques combinées permettent de diagnostiquer un accès palustre dans la plupart des cas, mais peuvent être prises en défaut dans certaines situations telles qu'un paludisme mixte avec uniquement des stades jeunes (trophozoïtes), dans le cas de faible parasitémie ou lors de diagnostic rétrospectif après traitement empirique. Dans ce travail, nous avons évalué l'apport d'une technique PCR en temps réel dans le diagnostic de paludisme chez 124 patients du CHU de Rennes avec suspicion diagnostique au retour d'une zone d'endémie. La PCR a été positive dans tous les cas de paludisme...et a permis de diagnostiquer une infection mixte méconnue au frottis. Aucune discordance dans l'identification des espèces n'a été relevée, entre l'examen microscopique et la PCR spécifique d'espèce. Lors des contrôles après traitement, la PCR était plus souvent positive que les techniques de routine (%). En conclusion, la PCR est un outil diagnostic présentant une excellente sensibilité et spécificité, qui pourrait faire partie de l'arsenal biologique pour le diagnostic de paludisme. Toutefois, elle nécessite des réactifs et du matériel coûteux, ce qui limite pour l'instant son utilisation en situation d'urgence et en zone d'endémie palustre.

Malaria is a parasitic disease responsible for the largest number of annual deaths. His biological diagnosis is currently based on microscopic methods, thick and thin smears, which require technical expertise. The rapid diagnostic tests, which are immunochromatography tests, have varying performance, but may be useful although lacking sensitivity for species other than Plasmodium falciparum. These combined technologies allow diagnosing malaria in most cases, but may be at fault in some situations such as malaria mixed with only young stages (trophozoite) in the case of low parasitemia or in retrospective diagnosis after empirical treatment. In this work, we evaluated the provision of real-time PCR in the diagnosis of malaria in 124 patients of the University Hospital of Rennes with diagnostic suspicion returning from an endemic area. PCR was positive in all cases of malaria... and was diagnosed a mixed infection unknown smear. No discrepancy in species identification was found between the microscopic and the species-specific PCR. During inspections after treatment, PCR was more often positive than routine techniques (%). In conclusion, PCR is a diagnostic tool with excellent sensitivity and specificity, which could be part of the biological arsenal for malaria diagnosis. However, it requires expensive reagents and equipement, which limits the time for its use in an emergency situation in malaria endemic areas.

 

Powered by Koha