L'aidant principal et le malade Parkinsonien à domicile : répercussion de la charge de travail représentée par cette aide au quotidien [Texte imprimé] / Emeline Lestrade ; [sous la dir. de] Isabelle Rivier

PPN : 170674681Main Author : Lestrade, Emeline (1984-....) Secondary author : Rivier, IsabelleSecondary author : Université de Rennes 1Secondary author : Université européenne de BretagnePublication : [S.l.] : [s.n.], 2013Description : 1 vol. (48 f.) : graph.,tab. ; 30 cm + Auto questionnaireNational number thesis : 2013REN1M055Thesis note : Thèse d'exercice : Médecine : Rennes 1 : 2013Subject - Topical Name : Parkinson, Maladie de -- Thèses et écrits académiques | Relations famille-malade -- Thèses et écrits académiques | Aidants naturels -- Thèses et écrits académiques | Conditions de travail -- Thèses et écrits académiques | Souffrance -- Thèses et écrits académiques | Charge de travail -- Dissertations universitaires | Aidants -- Dissertations universitaires | Maladie de Parkinson -- Dissertations universitaires Document type : Thèse ou mémoire

Thèse soutenue à Rennes 1 sous le sceau de l'Université Européenne de Bretagne

Publication autorisée par le jury

Bibliogr. f. 42-45 (45 réf.)

Thèse d'exercice Médecine Rennes 1 2013

La majorité des soins délivrée aux patients Parkinsoniens à domicile est fournie par l'entourage. Quelles sont les répercussions de cette charge de travail au quotidien ? Cette étude descriptive était basée sur la distribution par des neurologues de ville et hospitaliers, d'un questionnaire aux aidants principaux accompagnant leur malade Parkinsonien lors d'une consultation, d'octobre 2012 à février 2013, en Ille-et-Vilaine. Sur les 43 questionnaires renvoyés, l'aidant principal était majoritairement une épouse à la retraite. Les gestes de suppléance étaient endossés par l'aidant, surtout ceux touchant à l'intimité du patient. L'importance de cette charge de travail était responsable d'un isolement social : diminution ou arrêt de leurs loisirs (70%) ; éloignement familial (16%) et d'une souffrance psychologique, allant jusqu'à la négligence de leur santé (21%), mais améliorée par la présence d'une aide extérieure à domicile et d'un soutien de l'entourage. Le rôle d'aidant entraîne des sacrifices au quotidien et est à risque d'épuisement, nécessitant la sensibilisation des professionnels de santé et des mesures de prévention.

Most of the care delivered to Parkinsonian patients at home is provided by relatives. What are the day-to-day consequences of this workload ? This descriptive study is based on the distribution of a questionnaire by neurologists – both private practice physicians and clinicians – to main care givers accompanying their Parkinsonian patient for a consult, from October 2012 to February 2013 in Ille-et-Vilaine. On the 43 surveys received back, the main care-giver was most often a retired wife. Substitute tasks were undertaken by the caregiver, especially those relating to the patient's intimacy. The importance of this workload led to social isolation – decrease or abandonment of leisure activities (70%), family estrangement (16%) - and to psychological suffering which could lead as far as the negligence of their (21%) but could be improved by the existence of an external help at home and by support from relatives. The role of caregiver involves daily sacrifices and can cause exhaustion, requiring the sensitization of health professionals and the application of prevention measures.

 

Powered by Koha