Le tractus génital mâle : un réservoir le VIH/SIV ? / Marina Moreau ; [sous la dir. de] Nathalie Dejucq-Rainsford

PPN : 168283727Main Author : Moreau, Marina (1984-....) Coauthor : Dejucq-Rainsford, NathalieCoauthor : Université de Rennes 1Coauthor : Université européenne de BretagneCoauthor : École doctorale Vie-Agro-Santé (Rennes) Publication : [S.l.] : [s.n.], 2012Description : 1 vol. (276 p.) : ill. en coul. ; 30 cmNational number thesis : 2012REN1S148Thesis note : Thèse doctorat : Biologie : Rennes 1 : 2012Reproduction as : Le tractus génital mâleSubject - Topical Name : VIH (virus) | Virus de l'immunodéficience simienne | Antirétroviraux | Organes génitaux mâles Subject : Thèses et écrits académiques Document type : Thèse ou mémoire List(s) this item appears in: BUVS Sida 2021
Item type Current location Call number Status Date due Barcode Item holds
Exclu du prêt BU Beaulieu
BU Beaulieu - Magasins Thèses
TA RENNES 2012/148 (Browse shelf) Not for loan 0992359960
Prêt normal BU Beaulieu
BU Beaulieu - Magasins Thèses
TA RENNES 2012/148 DOUBLE (Browse shelf) Available 0992359977
Total holds: 0

Thèse soutenue à Rennes 1 sous le sceau de l'Université Européenne de Bretagne

Texte en français et en anglais

Publication autorisée par le jury

Ecole doctorale : Vie, Agro, Santé (VAS)

Bibliogr. p. 217-276

Thèse doctorat Biologie Rennes 1 2012

Les traitements antirétroviraux (ART) sont de plus en plus efficaces. Cependant ils ne permettent pas l'éradication de l'infection par le VIH car le virus continue de se répliquer dans les réservoirs viraux. Le tractus génital mâle (TGM) constituerait un tel réservoir, du virus ayant été retrouvé dans le sperme d'hommes VIH+ sous ART efficace. Afin d'analyser l'impact des ART sur l'infection des organes du TGM, nous avons utilisé un modèle macaque infecté par le SIVmac251. Les travaux réalisés au cours de ma thèse nous ont permis de : - Démontrer qu'un ART de courte durée n'a que très peu d'impact sur l'infection établie des organes du TGM de macaques SIV+. Cependant, ce même ART initié post-exposition altère efficacement la dissémination du virus au sein des organes du TGM sans pour autant en prévenir l'infection. - Démontrer qu'un ART de 4 mois initié au cours de la phase chronique de l'infection et intensifié par du Ralégravir, permet de réduire les charges virales sanguines et séminales. Nos premiers résultats démontrent qu'au niveau des organes du TGM, ce ART n'impacte pas la fréquence de détection d'ADN viral mais semble entrainer une diminution du nombre de cellules ARN SIV+ au sein de la prostate. Sur la base de la littérature et de nos résultats, de plus en plus d'arguments confortent l'idée que le TGM constituerait un réservoir pour le VIH/SIV, susceptible de contribuer à la charge virale séminale en dépit d'un ART efficace. Il est donc indispensable de déterminer la contribution de chacun des organes du tractus génital mâle à la charge virale séminale afin d'élaborer de nouvelles approches thérapeutiques visant à limiter la transmission du virus via le sperme.

Highly active antiretroviral therapy (HAART) significantly improved the clinical outcome among HIV+ patients. However, viral eradication is not achieved as HIV continues to replicate at low level in viral reservoirs. The male genital tract (MGT) is suspected to constitute such a viral reservoir as persistent HIV shedding is found in the semen of a subset of HIV+ men under effective HAART. To analyze the impact of HAART on MGT organs infection, we used an in vivo approach in a macaque model infected with SIVmac251. The work performed during my thesis helped us: - To demonstrate that the established infection of MGT organs is not greatly impacted by short term HAART, whereas the same treatment during pre-acute phase of infection efficiently impairs viral dissemination to the MGT without preventing the infection. - To demonstrate that a four month HAART initiated during the chronic stage and intensified with Raltegravir reduces blood and seminal viral loads. Our first results show that this treatment has no impact on the frequency of detection of viral DNA in the male genital tract organs. However it seems to lead to a decrease in the number of SIV RNA positive cells within the prostate. Our results add to the indirect elements of the literature suggesting that the male genital tract may constitutes a reservoir for HIV/SIV which could be responsible for persistent virus shedding in semen despite highly active antiretroviral therapy. It is therefore essential to determine the contribution of each MGT organs to the seminal viral load in order to develop new therapeutic approaches to limit transmission of the virus via semen.

 

Powered by Koha