i# électronique

La guérison fonctionnelle, une potentielle voie d’avenir pour les patients vivant avec le VIH sous traitements antirétroviraux / Edouard Lefevre ; [sous la dir. de] Philippe Mariot . - , 2018
Thèse soutenue à Rennes 1 sous le sceau de l'Université Bretagne Loire

Titre provenant de la page du titre du document électronique

Bibliogr. f. 111-150 ( 524 réf.)



Fichier PDF ( 3,16 Mo)

Un logiciel capable de lire un fichier au format : application/pdf


Alors que l’on mourait du SIDA, les antirétroviraux (ARV) sont parvenus à transformer l’infection du VIH en une maladie chronique. Les patients vivent donc leur vie entière avec une maladie que l’on ne peut, à ce jour, guérir. En effet, plusieurs années de traitements ARV ne sont pas en mesure d’éradiquer le virus latent, issu des réservoirs, qui réapparait après l’arrêt du traitement. Les potentielles toxicités à long terme de ces traitements, la résistance virale, les comorbidités associées à l’infection, la stigmatisation de la maladie, et le coût global de la prise en charge des patients contribuent au besoin médical d’un traitement pour guérir du VIH. Les patients de demain, infectés par le VIH aujourd’hui et traités par les nouveaux ARV, bien tolérés et très efficaces, vivront aussi longtemps que la population générale et certainement en meilleure santé que les patients traités il y a quelques années. Néanmoins, l’éradication totale du reservoir viral latent des patients vivant avec le VIH (PVVIH), qui reste l’objectif ultime permettant d’éradiquer cette épidémie, est vraisemblablement aujourd’hui inatteignable. Le concept de la guérison fonctionnelle, qui n’éradiquera pas complétement le virus des réservoirs, est un modèle qui permettrait d’offrir aux PVVIH une vie sans traitement, tout en conservant ou en surpassant les avantages des ARV actuels en terme d’efficacité, de tolérance, de transmission, de qualité de vie pour les patients et de coût.Antiretroviral treatments (ART) have successfully changed HIV infection from a deadly condition (AIDS) to a chronic disease. Patients live with lifelong HIV infection which remains today not curable. Many years of ART are not currently able to eradicate latent viruses from reservoirs, which rebound after treatment interruption. Potential long term treatments toxicities, viral resistances, non-AIDS comorbidities, HIV stigma, and global health cost all crontribute to the medical need of HIV cure. HIV patients currently treated with new ART, well tolerated and very effective, expect to live with a comparable life expectancy than non-HIV patients and a better quality of life than patients treated many years ago. However, latent virus eradication from reservoirs, which is the last goal to cure patients and eliminate this epidemic, remains today obviously not reachable. The idea of functional cure, which will not completely eradicate viruses from reservoirs, could allow to patients living with HIV a free-treatments life, while maintening or exceeding ART benefits, in terms of efficacy, tolerability, HIV transmission risks, quality of life and cost.

 

Powered by Koha